vendredi 4 décembre 2015

Vie et mort de Sophie Stark, Anna NORTH




Quatrième de couverture :

« Sophie comprenait beaucoup mieux les gens, et la façon de les manipuler, qu’elle ne le laissait paraître. Au moment même où j’ai ouvert la porte, elle a su qu’elle pouvait faire de moi ce qu’elle voulait. »
Allison vient de quitter sa Virginie natale pour New York. Elle travaille dans un bar et n’a aucune ambition, aucun avenir. Puis elle rencontre Sophie Stark, une jeune réalisatrice décidée à faire d’elle une star. Daniel, ancien champion de basket, se remet d’un terrible accident de voiture. Ses retrouvailles avec Sophie Stark, son amour de jeunesse, lui redonnent le goût de vivre. La carrière de George, producteur hollywoodien, est au point mort. Pour renouer avec le succès, il décide d’appeler Sophie Stark, étoile montante du cinéma indépendant. Artiste passionnée, géniale et insaisissable, Sophie transforme et transcende la vie de ceux qui croisent sa route. Pour le meilleur et pour le pire.


376 pages, Éditions Autrement, août 2015



Ce que j’ai pensé de cette lecture : 

Sophie Stark est une jeune femme assez singulière, qui va se découvrir une passion pour le cinéma, et plus particulièrement pour la réalisation de films. Elle décide donc de mettre tout en œuvre pour créer des courts et longs métrages réussis, quitte à faire souffrir son entourage, dans lequel elle puise directement son inspiration. C’est pourquoi elle n’hésitera pas à mettre en scène la mort de la mère de son mari, à faire des promesses scénaristiques à des actrices pour un rendu finalement très différent, à suivre un garçon qui lui plaisait bien au lycée derrière l’objectif de sa caméra… Sophie est un personnage très étonnant, que l’on peut difficilement cerner. Mais qui est-elle réellement ?

Nous sommes ici en présence d’un roman choral : les narrateurs alternent selon les chapitres. Ainsi, ce sont tour à tour Allison (la première petite amie de Sophie, qui fit d’elle une actrice), Robbie (le frère de Sophie) et Daniel (cet étudiant sur lequel Sophie avait jeté son dévolu pour tourner un film) qui s’expriment. Par ailleurs, il y a des extraits de critiques cinématographiques, dans lesquelles sont évoquées les œuvres de Sophie Stark. Chacun à leur tour, les différents narrateurs vont relater leur rencontre avec cette dernière, les relations qu’ils ont eues, et l’impact qu’elle a eu sur ce qu’ils sont devenus. Mais avant tout, nous allons ainsi découvrir à travers ces éléments la personnalité de cette femme.

Je dois avouer que je n’ai pas vraiment réussi à rentrer dans le récit. Les mots glissaient sur moi sans parvenir à m’émouvoir. Sophie Stark m’a mise mal à l’aise, car justement, elle paraît ne pas ressentir grand-chose pour les gens, et c’est un individu que l’on pourrait tantôt détester pour ce qu’elle fait subir à son entourage, tantôt avoir envie de prendre sous son aile, car un tel comportement ne peut s’expliquer que par un réel mal-être. Néanmoins, elle m’a semblé très froide, je l’ai un peu prise en grippe, et du coup, je n’ai pas réussi à m’immerger pleinement dans ce roman, puisque je ne me suis pas réellement intéressée à cette femme qui fait beaucoup souffrir ceux qui l’aiment. 

L’écriture est très travaillée, puisque chacun des narrateurs a une façon de s’exprimer qui lui est propre. Par moment, j’avais l’impression de lire la biographie d’un individu ayant réellement existé tant Anna North a su donner une identité à chacun de ses personnages. J’ai ainsi eu une petite préférence pour Robbie et Allison. Malgré tout, cela n’a pas suffi à me faire apprécier pleinement ma lecture.


6 commentaires:

  1. En voilà un qui ne rejoindra pas ma LàL ;-).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Après il y en a plein qui ont aimé ce livre...

      Supprimer
  2. Je n'aime pas trop la couverture et ce que tu dis du bouquin ne m'incite pas à le lire. Je passe donc.
    Bonne semaine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ne te limite peut-être pas à mon avis quand même, car j'ai lu plein d'avis élogieux !

      Supprimer
  3. Mouai, je pense passer mon tour pour cette lecture...

    RépondreSupprimer

Merci pour votre commentaire :-)