mercredi 25 novembre 2015

Le Cherche-bonheur, Michael ZADOORIAN




Quatrième de couverture :

Pour John et Ella, soixante ans de mariage au compteur, c’est l’heure de la grande évasion ! Bravant l’interdit familial et médical, ils quittent Detroit à bord de leur camping-car, direction la Californie, via la mythique route 66. L’un a la mémoire qui flanche, l’autre le corps en déroute, mais il n’est jamais trop tard pour partir à la conquête de son bonheur ! 

288 pages, Éditions 10-18, octobre 2011



Ce que j’ai pensé de cette lecture : 

Âgés de plus de quatre-vingts printemps, Ella est atteinte d’un cancer et John perd de plus en plus la tête. Contre l’avis des médecins et malgré les vives protestations de leurs enfants, ils décident de partir en voyage à bord de leur camping-car, le « Cherche-bonheur ». Ensemble, ils quitteront Detroit, dans le Michigan, avec pour objectif de rejoindre Disneyland, en Californie, en suivant la célèbre route 66. Ce voyage sera pour eux l’occasion de revivre des moments de leur passé, mais aussi de profiter pleinement du présent. 

Les deux personnages principaux sont très attachants. La narratrice de l’histoire est Ella, une femme au fort caractère. Elle approche de la fin de sa vie et souhaite la mener comme elle l’entend, et non pas comme le voudraient des tiers, revisiter ces endroits où ils s’étaient rendus par le passé, comme si elle souhaitait remarcher sur leurs pas, revivre leur histoire. Dans Le Cherche-bonheur, l’auteur mêle donc habilement deux thèmes : la vie et la façon dont on peut profiter du temps qui nous est imparti. 

Ella est donc la guide, et John le pilote, ce qui a de quoi effrayer leurs deux enfants, qui ne manquent pas de les supplier de rentrer à chacun de leurs appels. Ella souffre physiquement, mais elle est déterminée à profiter de ce voyage qu’elle sait être le dernier, le faire pour elle et pour son mari, même si ce dernier ne sait pas toujours où il se trouve et qu’il oublie des choses fondamentales. Par ailleurs, elle doit aussi subir les sautes d’humeur de John, qui s’expliquent par la maladie qui le touche, mais avec lesquelles elle doit composer. Cela prête le plus souvent à sourire, car John finit généralement par oublier ce qui l’a contrarié, et Ella fait alors comme si de rien n’était. La maladie est loin d’être au premier plan ; elle est présente en fond, nous rappelant la fragilité de la vie.

C’est un ouvrage émouvant, grâce aux souvenirs qui s’imposent à eux, à cette vie qu’ils évoquent lors de discussions, mais surtout à cause de ce bel et sincère amour qui les unit encore après plus de soixante années de mariage. Ce road-trip, qui connaît néanmoins quelques désagréments, nous permet de découvrir quelle fut leur vie, avec leur regard de personnes d’un certain âge et le recul qu’ils peuvent avoir – même si l’âge n’est pas toujours synonyme de sagesse. Quant à la fin, je ne dirai que ceci : bouleversante.


14 commentaires:

  1. Qu'est-ce que je l'avais aimé celui-là ! C'était Mylou qui l'avait mis en livre voyageur en 2012, j'ai failli passer à côté !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce fut une très belle découverte :) Héhé tu es la première à commenter sur mon blog <3

      Supprimer
  2. Content de te retrouver ici.
    J'ai souvent vu ce livre. J'aime le titre et la couleur de sa couverture. Je ne sais pas si je le lirai, bien que je sois tenté, car ma PAL est énooooorme !
    Bonne soirée et beaucoup de joie avec ton nouveau blog.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup ! Je suis aussi contente d'être ici.
      Malgré une PAL énorme, je te le conseille :)

      Supprimer
  3. Ce roman est merveilleux ! J'en garde un superbe souvenir !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu l'as lu il y a longtemps ? Je pense qu'en effet c'est une lecture dont je me souviendrai longtemps !

      Supprimer
  4. J'ai hésité à l'acheter, il y a deux jours :)

    RépondreSupprimer
  5. Ravie de te lire à nouveau. Belle journée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup. Belle journée également !

      Supprimer
  6. Une chronique qui donne envie de lire ce livre !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci. Maintenant, je compte sur toi pour sauter le pas ;)

      Supprimer
  7. Il est dans ma PAL et je ne l'ai toujours pas lu !

    RépondreSupprimer

Merci pour votre commentaire :-)